Le coaching intégratif et relationnel est inspiré de la Psychothérapie Intégrative, telle que définie par Richard Erskine, psychologue clinicien, et directeur de la formation à l’Institut de Psychothérapie Intégrative au Canada. C’est un processus d’accompagnement global, profond, durable et innovant.

  • « Intégrer » du latin integrare signifie rendre complet, entier, unifier.
  • « Intégratif » : qui unifie en un ensemble cohérent la multiplicité. Ce mot exprime également un mouvement, un processus jamais terminé, qui repose sur l’évolution des connaissances.

En effet, cette approche du coaching repose sur 4 grands principes  :

  1. Il est important que l’accompagnement prenne en compte les 4 dimensions de l’être humain : cognitive, émotionnelle, comportementale et physiologique et ainsi considérer et accueillir le coaché dans sa globalité. Le corps est le lieu d’initiation de tout processus de changement. Proposer aux personnes de mieux percevoir leur corps, c’est leur permettre de se mobiliser avec plus de puissance et d’incarner pleinement le sens qu’ils donnent à leur action.
  2. Le point majeur du coaching intégratif et relationnel : la qualité de relation. Le coach prête soigneusement attention à créér, entretenir et préserver une relation de confiance et ainsi être le garant d’un environnement secure, permettant le contact avec le coaché et le contact interpersonnel.
  3. Le coach s’engage à respecter le processus de sa propre intégration au travers d’un travail personnel autour de la formation continue, la supervision et la psychothérapie. Le coach prend en compte la notion de mouvement et s’y inscrit, de temporalité nécessaire dans tout changement.
  4. Cette approche se veut être une alliance entre les thérapies cognitives et comportementales et les thérapies dites « humanistes » comme l’Analyse Transactionnelle, La Gestalt ou l’approche centrée sur la personne de Carl Rogers car aucune technique n’est suffisamment complète.

Sur la base de ces 4 grands principes, le coach pourra ainsi accompagner le coaché, de manière pragmatique, en le questionnant en toute sécurité, afin d’atteindre ses objectifs et aller vers un haut niveau de conscience et d’autonomie allant jusqu’à des changements profonds et durables.

La boussole du coach intégratif

C’est le « repère » du coach intégratif et relationnel, un instrument qui lui permet d’axer son accompagnement sur les 4 dimensions de l’être humain.

Boussole du coach
Boussole du coach de Richard Erskine.

Les méthodes d’intervention du coaching intégratif et relationnel

  1. L’Harmonisation : s’ajuster aux attentes du coaché, s’harmoniser à lui, à ses besoins, à son rythme.  Être pleinement à son écoute.
  2. L’Implication : est en lien avec la qualité de présence, de relation du coach. Le coaché peut ainsi percevoir que le coach est présent pour lui, centré sur lui par la reconnaissance, la validation, la normalisation .
  3. Le Questionnement : le questionnement doit être pertinent, adapté à la problématique, ajusté aux attentes du client. Il est d’ordre historique, relationnel, phénoménologique
  4. La Mutualité : Évoquer une situation, une expérience similaire permettant de faire résonner chez le coaché le sentiment de «normalité ». Elle accentue la qualité de la relation et notamment la relation de confiance.

Les 8 principes philosophiques de la psychothérapie intégrative sont également posés comme socle du coaching intégratif

  1. Toutes les personnes sont de même importance et ont la même valeur.
  2. Les humains ont un élan inné à se développer et à croître ( Devenir )
  3. Le contact interne et le contact externe sont essentiels pour le développement de l’Humain.
  4. Toutes les personnes recherchent la relation et sont indépendantes toute leur Vie.
  5. Toute expérience humaine est organisée physiologiquement ( corps ), affectivement ( émotions ) cognitivement ( pensées) et linguistiquement.
  6. Tout comportement humain a une signification dans un contexte donné.
  7. Les êtres humains souffrent de perturbation relationnelle et non pas de psychopathologie.
  8. Le processus intersubjectif de la psychothérapie et du coaching est plus important que le contenu.

Ce nouveau courant qui s’installe progressivement en France, est aussi un état d’esprit, une volonté d’ouverture, en intégrant les différentes cultures, le respect de l’Humain et sa diversité, le respect de l’environnement dans lequel il évolue, une volonté forte d’unification et non pas d’opposition.

C’est pourquoi « Boosteuse de Talents » a choisi cette approche globale qui s’inscrit pleinement dans la société actuelle en pleine mutation. 

Centre de préférences de confidentialité