Les bienfaits de la marche en Nature sont connus et largement approuvés par la recherche scientifique. En effet, marcher en pleine Nature est bon pour notre santé, qu’il s’agisse de celle de notre corps ou de l’esprit.

C’est également un outil puissant pour se (re) connecter à soi, à sa propre nature, à son potentiel et puiser les ressources naturelles qui nous entourent. Elle apaise, facilite la réflexion, amplifie la créativité, sert les prises de décision, ce qui est parfaitement compatible avec les attentes d’un coaching.

Les effets de la marche en Nature renforçant la puissance du coaching, j’ai décidé, avec enthousiasme, comme une évidence d’associer ces 2 pratiques complémentaires.

La Marche comme serviteur de notre état de santé physique et mentale.

Rester actif est sans doute ce que l’on peut faire de mieux pour sa santé et notamment pour la santé de son cerveau. De nombreuses études le prouvent : l’exercice physique régulier favorise le bon fonctionnement du cerveau, il améliore l’humeur, ralentit le déclin cérébral, diminue l’apparition de troubles cognitifs et stimule le renouvellement de neurones ainsi que l’apparition de nouvelles connexions entre eux.

La marche est un bon indicateur de l’état de santé général et se révèle utile notamment dans la détection, le traitement ou le suivi de certaines pathologies, comme le diabète et les maladies cardio-vasculaires.
La seule observation de la marche aide également à détecter précocement les troubles neurologiques, comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson, qui entraînent des dysfonctionnements de la locomotion.

La marche rajeunit le cerveau : des neurologues de l’université de Pittsburgh ont fait le constat suivant : les personnes qui marchent régulièrement améliorent l’irrigation sanguine de la zone cruciale pour la mémoire qu’est l’hippocampe. Plus ils marchent et plus ils favorisent de nouvelles connexions entre les cellules du cerveau, ce qui permet le développement de l’hippocampe et donc une capacité de mémoire plus importante. D’ailleurs tout en améliorant leurs performances dans le test de mémoire ils ont aussi augmenté leur capacité respiratoire, autre bienfait.

Dans le cas d’une marche douce, à un rythme lent, les résultats aux tests d’attention et de mémoire sont meilleurs car le rythme lent de la marche fait passer le cerveau en mode « alpha », où les 2 hémisphères du cerveau fonctionnent en parfaite harmonie, ce qui nous permet d’avoir une vision plus globale, une meilleure concentration, une meilleure mémoire, de pouvoir mieux gérer nos états émotionnels (dont le stress, l’angoisse) et de faire émerger de nouvelles idées.

Au niveau « alpha », nos sens fonctionnent mieux et nous sommes plus à l’écoute de notre intuition. Ce passage en mode alpha permet ainsi l’alignement à soi et la créativité. Deux chercheurs de Stanford, Marily Oppezzo et Daniel Schwarz, ont réalisé et publié la première étude qui atteste du lien direct entre la marche et la créativité.

Au sein de l’institut Max Planck de Berlin, Sabine Schafer, psychologue, a effectué des tests d’attention et de mémorisation de chiffres à des enfants et adultes assis et debout en pleine marche.
Quelque soit l’âge des participants, ils ont commis moins d’erreurs en marchant. Ce phénomène s’explique par un effet de vigilance : la marche maintient le corps en action et dans une certaine mesure l’esprit alerte.

Marcher pour redonner vitalité au corps, se remettre en éveil, notamment de ses sens. La Nature invite au voyage des sens. En marchant en Nature, en pleine conscience de l’environnement qui nous entoure, on va respirer, se ressourcer, et tous nos sens vont s’activer (l’odorat, l’ouïe, la vue, le toucher ).

Qu’est-ce que cela peut-il bien nous apporter d’activer nos sens ?

À l’ère du « tout images » certains de nos sens sont sous utilisés et cela peut entraîner une perte de connexion à soi. Comme indiqué par Jacques Castermane, auteur de La sagesse exercée, « les sens sont les portes qui s’ouvrent sur notre propre essence ». L’activation de nos sens nous conduit donc à notre propre nature, et facilite le chemin de la connaissance de soi.

Marcher en Nature c’est aussi se délester du superflu, vivre le moment dans « l’ici et maintenant » rester dans l’authentique, se connecter à ce que nous avons de plus cher : notre environnement et nous-même.

Pour bien des civilisations ce rapport à la Nature et l’intérêt de l’entretenir est une évidence absolue. Notre société occidentale et son « tourbillon du toujours plus, toujours mieux, toujours plus vite » nous en ont parfois éloigné.

Et le coaching dans tout cela ?…

Adepte moi-même de la marche en pleine Nature, j’ai pu mesurer l’impact positif qu’elle avait sur mon état général, dont mon état de santé, et les bénéfices qu’elle procurait dans la résolution de problèmes, notamment en facilitant l’émergence de nouvelles idées et l’enthousiasme de leur mise en œuvre.

J’ai alors eu envie d’associer le plaisir et les bienfaits de la marche à ma pratique professionnelle en tant que coach intégratif et relationnel et ainsi accompagner mes clients dans cette belle et riche aventure.

Pour rappel, le coaching intégratif et relationnel est une forme d’accompagnement global, innovant, profond et durable, d’une personne ou un groupe de personne, inspirée de la psychothérapie intégrative ( Richard Erskine ), favorisant la réflexion et l’émergence de son propre potentiel, grâce à la préservation de la relation, l’utilisation d’outils et de théorie afin d’atteindre des objectifs.

L’association de la marche et la pensée trouve son origine dans l’Antiquité. Platon et Aristote philosophaient en marchant et nombreux sont ceux qui ont continué à associer « marche » et « cognition ».

« Les seules pensées valables viennent en marchant » écrivait Nietzsche.
« La marche met l’esprit en mouvement » pour Rousseau.

Jean Giono, quant à lui, recommandait cet exercice comme forme d’hygiène de pensée : « Si tu n’arrives pas à penser, marche, si tu penses trop, marche et si tu penses mal, marche encore ».

Certains ont même tenté d’écrire en marchant : les surréalistes.

Même si le simple fait de marcher en Nature apaise l’esprit et stimule les émotions positives, il ne suffit pas pour corriger la résolution de problèmes majeurs, comme le manque de confiance en soi, qui nécessite l’accompagnement d’un professionnel.

La marche coaching est une forme d’accompagnement qui se développe, du fait des preuves de son efficacité et efficience.

Dans le cas de la marche coaching, le coach professionnel se positionne de manière très pragmatique « à côté du ou des coaché(s)», légèrement en retrait, ce qui correspond exactement à la posture relationnelle du coach : être là pour le coaché. L’idée étant de lui laisser toute sa place, lui permettre les conditions de sa réflexion et sa prise de décision.

Contrairement à un coaching individuel plus conventionnel, où le coach et le coaché sont assis face à face, au cours de la marche coaching le regard du coaché n’est pas toujours fixé sur celui du coach, ce qui peut le libérer et favoriser la réflexivité et le recours à son imagination, lui ouvrir de nouvelles perspectives.

Durant la marche coaching, le coaché fait le choix du rythme, du chemin emprunté, ce qui conduit à le rendre plus autonome, notamment dans ses prises de décision.

Il y a trois éléments primordiaux dans un coaching : le coaché, le coach, et la relation. Dans la marche coaching, l’environnement est le 4ème élément clé différenciant des autres formes de coaching. Il contribue à :

  • L’influence de la Nature qui entoure l’accompagnement et qui évolue (paysage, terrain, dénivelé, luminosité etc… ) ;
  • L’activité physique (tout aussi mesurée qu’elle soit) positive notre état de santé, la gestion de nos émotions, nos relations interpersonnelles, notre analyse, notre réflexivité, notre mémoire, notre créativité, comme évoqué préalablement.

La Nature favorise incontestablement l’environnement secure et procure des effets directs et à plus long terme pour le coaché.

Pourquoi la marche coaching est- elle compatible avec le monde de l’entreprise ?

Le coaching en marchant pour un professionnel c’est :

Prendre du temps pour soi

La marche coaching c’est avant tout un temps où l’on se « débranche » de ses contraintes professionnelles quotidiennes, où l’on vit sans que l’immédiateté soit imposée car on avance et progresse à son rythme.

« C’est un moment privilégié, d’oxygénation, de lâcher prise, de bien être » Julie, employée de banque.

Prendre de la hauteur et changer d’angle de vue

Les temps de réflexion se raréfient versus les temps de l’action : la marche coaching favorise ce temps précieux de contact à soi, de prise de hauteur.

« Quand je suis en pleine Nature, que je marche, moi l’urbain et le « connecté », je me déconnecte de mon environnement professionnel quotidien et le coaching avec Carine facilite ma prise de hauteur et au fil de la marche je dédramatise les problèmes que je vis, ce qui permet de plus facilement trouver des pistes d’actions à mener » Radouane, cadre de santé.

Prendre conscience de ses besoins, de ses croyances

La marche coaching nous permet d’optimiser l’analyse d’une situation, ainsi de prendre conscience de son fonctionnement, de ses besoins, de ses croyances.

Fluidifier et structurer sa pensée

Du fait de l’irrigation sanguine du cerveau, pendant la marche coaching, on voit plus clair dans ses idées, ce qui permet de mieux les organiser et ainsi de se libérer de sa charge mentale.

Stimuler la créativité

Une des grandes forces du coaching en marchant est de permettre au coaché d’évoluer dans un cadre propice à l’imagination, la créativité, ce qui le valorise et favorise le gain confiance en soi.

Développer le travail collaboratif

La marche coaching se pratique également en groupe. Elle favorise la déconnexion du groupe de son cadre de référence habituel, ce qui permet de nouveaux positionnements, la cohésion d’équipe, la construction de projet, la prise de décision collective ou tout simplement se retrouver et apprendre ou ré apprendre à réfléchir et travailler ensemble. La Nature invite au rapprochement, au positivisme.

La coaching en marchant est « une bulle d’harmonie loin de la pression du quotidien ».

Dans quel cas la marche coaching est adaptée et quelques métaphores possibles

  1. Si l’environnement actuel du coaché est changeant et/ou difficile à vivre alors rien de mieux que la mise en condition dans un itinéraire, qui fait varier les éléments (paysages, dénivelé, passages, terrain, luminosité), parsemé de quelques embûches. – « Comment décririez-vous le paysage de votre vie actuelle ? »
  2. Si le coaché a du mal à prendre des décisions, se trouve dans une impasse face à des choix, lui laisser le choix de l’itinéraire et du rythme de la marche. – « Quels sont les éléments qui vous permettent de choisir le bon chemin à prendre ? »
  3. Si le coaché souhaite stimuler sa créativité – « Dans cet environnement naturel, qu’est-ce qui vous inspire et qu’est-ce que ça vous inspire ? »
  4. Si le coaché a un objectif à atteindre et ne sait comment l’atteindre – « Que mettez-vous en place pour atteindre le sommet de votre objectif ? Ce sommet vous semble t- il loin ? Si oui pourquoi ? »
  5. Si le coaché est surmené et ne sait plus où donner de la tête – « Si vous rencontriez un passage délicat dans votre vie actuelle, que feriez-vous pour garder l’équilibre ? »
  6. Si le coaché a besoin de prendre de la hauteur, de la distance vis-à-vis de ces conditions de travail, de ses relations professionnelles. – Trouver un point de vue surélevé type un rocher qui surplombe un paysage : « Si ce paysage que nous observons était votre environnement de travail, qu’est-ce que vous commenceriez par faire ? »
  7. Si le coaché souhaite surmonter une difficulté professionnelle. – « Qu’est-ce que ça vous fait de traverser, de devoir passer ces obstacles naturels ? (un tronc sur le chemin) ? »

La marche coaching procure aussi un grand sentiment de Liberté

Souvent le mental s’apaise au rythme des pas, explore ses émotions, décortique les pensées, (re)connecte avec ses forces, ses Talents. On devient congruent et donc libre.

“Je me sentais surmenée face au développement de mon entreprise. Je ne parvenais pas à prendre les bonnes décisions. Le professionnalisme de Carine et sa méthode originale de coaching dans la nature m’ont permis d’y voir plus clair et d’oser enfin choisir la nouvelle direction que je souhaitais donner à mon entreprise et plus généralement à ma vie et ainsi de me sentir plus libre ” Vanessa, dirigeante de TPE

« J’ai lâché beaucoup de choses en chemin, un vrai voyage intérieur » Radouane, cadre de santé.

Vivre la marche coaching, c’est vivre une expérience inédite d’ouverture à soi-même.


Quelques citations :

« Le meilleur soldat n’est pas tant celui qui se bat, que celui qui marche » Bonaparte

« Ce n’est pas le but de la promenade qui est important, mais les petits pas qui y mènent » proverbe chinois

« Quand on marche seul, on va vite, mais quand on marche à deux, on va plus loin » proverbe africain

« Si tu n’arrives pas à penser, marche, si tu penses trop, marche et si tu penses mal, marche encore » Jean Giono